Mais qu’est-ce que l’on doit considérer quand on arrive à cette croisée des chemins ? Est-ce que c’est le bon moment de vendre ? Est-ce que je tirerai le maximum de la valeur de mon entreprise ? Comment dois-je m’y prendre ? Quels sont mes motifs réels de passer à l’action ? Est-ce que mon entreprise est au maximum de sa valeur marchande ? Est-ce que le marché est propice pour concrétiser ma décision de vendre ?
Toutes ces questions seront abordées dans une série d’articles court et simple, que je vous proposerai dans les prochaines semaines. À travers mes nombreux mandats de fusion, d’acquisition ou de croissance (cela implique aussi des redressements) en entreprise dans les dernières années, ces questions sont régulièrement abordées par les entrepreneurs.
Malheureusement, plusieurs entrepreneurs prennent la décision de vendre leur entreprise ou clientèle sans pour autant en avoir planifié chacune des étapes élémentaires à ce long processus d’affaires.
J’ai été propriétaire, dirigeant et gestionnaire d’entreprise pendant plus de 35 ans. Ces années à œuvrer dans divers secteurs comme les franchises de restauration rapide, la distribution de pétrole, les services financiers ainsi que le domaine de la technologie d’information m’ont tous permis d’apprendre énormément sur les volets de fusion, d’acquisition ou de croissance (redressement) en entreprise. Dans les dernières années, j’ai agi comme expert-conseil pour plusieurs mandats totalisant plus de 50 millions de valeur transactionnelle. Juste dans les trois dernières années, quinze (15) transactions ont été signées avec respects et atteinte des objectifs des parties respectives. Mon dernier mandat de redressement des affaires, catégorisé sous la « croissance des affaires » s’est révélé un succès « Provincial » dont les propriétaires gèrent encore cette entreprise. Nous avons même procédé à une fusion afin de consolider leur position sur le marché.
Préparez vos questions.
Préparez votre analyse situationnelle.
Préparez votre réflexion.
J’arrive !