Le 11 Juin 2020

 

La lumière au bout du tunnel pour les PME du Québec

Rien ne sert de s’enfoncer la tête dans le sable, une quantité de PME québécoises ne passeront pas à travers la crise sanitaire et ce malgré le support financier des gouvernements.Mais qu’en est-il de celles qui vont survivre. C’est le moment idéal pour réinventer leur organisation.

L’entrepreneur est d’abord un visionnaire et un innovateur
Une entreprise de services financiers a mis 72 heures pour équiper ses 1,000 employés pour le télétravail. Une chaîne de cinémas a créé, du jour au lendemain, une épicerie qui livre à domicile afin de faire travailler ses employés.

L’imagination des entrepreneurs n’a presque pas de limite.

Olivier Schmouker, dans un récent article du Journal Les Affaires, mettait l’emphase sur l’importance de gagner « en agilité ». D’aplatir la hiérarchie en donnant de plus en plus d’autonomie aux employés en contact direct avec la clientèle.

Les analystes de McKinsey & Company soulignent : « L’une des leçons les plus importantes que les PDG peuvent tirer de ces approches est que les avantages des organisations plus plates – rapidité, flexibilité, productivité et automatisation – découlent organiquement de leur aplatissement. Les fruits surgissent naturellement lorsque « la hiérarchie de bosses » est atténuée, voire prend fin. C’est aussi simple que cela.

Les employeurs ont dû s’ajuster
Le confinement et la distanciation ont mis à l’épreuve le fonctionnement même de nos entreprises. Un nombre indéterminé ne survivront pas, d’autres auront à s’ajuster substantiellement.

Certaines voient une occasion de grandir en révisant leur style de gestion : donner plus de liberté à ceux qui travaillent en première ligne.

La situation financière des travailleurs
Selon un récent sondage, un quart des Québécois n’ont pas de coussin de sécurité à l’épargne pour faire face aux situations d’urgences, et un répondant sur sept aurait eu recours à son épargne jusqu’à maintenant pour atténuer l’impact financier du ralentissement économique. Plus de 650 000 Québécois ont également demandé des reports de paiements sur leurs prêts.

L’assurance collective
Ce recentrage sur des valeurs fondamentales et les prises de conscience des Québécois sur la fragilité de leur situation financière nous apparaissent comme une opportunité sans précédent pour les employeurs de recruter et de fidéliser leur main d’œuvre.

Un programme d’assurances collectives complet incluant l’assurance vie, l’assurance invalidité (salaire), l’assurance maladie grave et l’assurance santé complémentaire prendra un attrait nouveau auprès des employés.

Communiquez immédiatement avec nous pour une rencontre sans obligations. Nous évaluerons ensemble vos besoins en assurances collectives.

Martin Luc Derome
514-291-8336